Présentation

Frichti Concept a été créée en 2003 autour du chorégraphe Brendan Le Delliou. Depuis sa création, le métissage des arts et des influences et la rencontre avec l’espace et le public guident son travail.

Compagnie impliquée dans le secteur des arts de la rue, Frichti Concept a à cœur de mêler la danse à d’autres champs disciplinaires tels que la musique, les arts plastiques ou le théâtre. Ainsi, Frichti Concept allie tout d’abord entre 2003 et 2010 la danse et la musique avec les spectacles Trace ta route, Ratatouille et Raille ta trouille (2003) et Fricassée de museaux franco sur le piment ! (2007). Ce sont ensuite vers les arts plastiques et la manipulation d’objets que la compagnie se tourne pour créer Bric à Brac (2010) et Scène de Ménage (2011). Au-delà des possibles esthétiques induits par ce nouveau champ artistique, la compagnie s’interroge à travers ces créations sur nos rapports ambivalents aux objets. Dans une troisième phase, Frichti Concept mêle écriture et improvisation dirigée dans des œuvres comme Romances (2008), Les Impromptus Chorégraphiques (2013) et IC#6 (2014). Enfin, avec / (slash), ou l’Homme D (2018), Frichti Concept réalise à nouveau une mutation dans ses recherches pluridisciplinaires en entremêlant la danse, le son et le jeu d’acteur. Avec son nouveau projet de création, extension personnelle, la compagnie entend poursuivre cette évolution artistique tout en se questionnant sur nos rapports aux objets connectés.

Par ailleurs, le travail de Frichti Concept puise ses racines dans différentes formes de danses : danse contemporaine, danse jazz, danse classique, danse verticale, danses traditionnelles... Ce mélange est à l’origine d’une écriture chorégraphique ciselée, mettant en avant des changements de rythmes et d’état. Les multiples influences de son écriture font, de fait, voler en éclats toute barrière étanche entre différents genres et formes. Elles permettent la poursuite de réflexions sur les notions d'identités (individuelles et collectives) et de frontières (géographiques et intimes) au centre de ses créations.

La rencontre avec l’espace prolonge ces questionnements : abandonnant avec Romances, Les Impromptus Chorégraphiques et IC#6 les dispositifs frontaux, Frichti Concept place désormais le public au cœur de l’espace de jeu, brouillant ainsi les frontières entre danseurs/comédiens et spectateurs, entre "scène" et "hors-scène". Cette déconstruction des codes se poursuit également avec le recours à des formes déambulatoires comme / (slash), ou l'Homme D, l’espace de jeu étant à présent un espace en évolution, ou encore avec extension personnelle et son dispositif scénographique spécifique. Le danseur y est incarné, au présent afin de développer avec l’espace et le public une relation chaque fois renouvelée.

La rencontre avec les publics, enfin, est éminemment liée à cet ancrage dans les arts de la rue et au processus de création lui-même. Les différentes et nombreuses actions artistiques et culturelles de la compagnie, réalisées majoritairement en immersion, viennent ainsi nourrir son acte de création et vice versa, ce qui rend poreux les frontières entre résidences d’immersion territoriale et résidences de création. Ainsi, ce lien permanent entre actions artistiques et création fait partie intégrante de l’identité de Frichti Concept.

Plus d'informations sur les actions artistiques menées par Frichti Concept ici.