L'équipe artistique

Brendan Le Delliou s’est formé à la danse contemporaine au sein de la Compagnie Arcane qu’il intègre professionnellement dès 1996. Par ailleurs, divers stages et cours professionnels complètent sa formation. Il participe aux premières créations jeune public de Maria Ortiz Gabella / Compagnie Arcane, Turêvoukoi ? (1997), Un ticket pour Féerie (2000), et Bleu Nuit (2008) qui rencontrent un fort succès (plus de 300 dates). Il s’inscrit également dans une démarche d’expérimentation musicale et théâtrale, grâce à laquelle il collabore avec le Théâtre du Filament pour Hernani (2001) et la Compagnie Fonfrède & Becker pour Marelle (2002).

Dès 1997, il explore les Arts de la Rue en intégrant la Compagnie Voilà ! avec Les Fotonautes, puis la Compagnie Pied en Sol dans Via (2004), la Compagnie KMK pour Jardins Migrants/Jardins Mobiles (2008), la Compagnie Bouche à Bouche pour Le Cri du Poète, Rue(s) Libre(s) n° 8 et 10 (2011), Les Tombés du camion, Roots (2014-2015), et la Compagnie Retouramont pour Danse des Cariatides (2012).

Depuis  2007, il travaille régulièrement pour l'Opéra de Paris dans diverses productions comme  “Boléro“ - chor. M.Béjart (2007-2014); “Tannhauser“ (2007) et  “Rusalka“ (2015 et 2019) - m.en sc. R Carsen, chor. Ph Giraudeau ; “L'italienne à Alger“ (2014) - m.en sc. A. Serban ; “Moses und Aron“ (2015) - m. en sc. R. Castelluci, chor. C. Van Acker.

En 2016, il rejoint la Ktha Compagnie pour la création (nous) en tant que comédien.

Depuis 2003, il crée les spectacles chorégraphiques dans l’espace public de Frichti Concept: Trace ta route, Ratatouille et Raille ta trouille (2003), Fricassée de museaux franco sur le piment ! (2007), la série de créations in situ Romances (2008/2012), Bric à Brac (2010), Scène de Ménage (2011), Les Impromptus Chorégraphiques (2013),  IC#6 (2014) et / (slash), ou l'Homme D (2018), avec lesquels il s’insère dans le paysage polymorphe des Arts de la Rue.

En parallèle, il met son expérience de chorégraphe au service d’autres équipes artistiques pluridisciplinaires : en 2008 avec Bicubic de la Compagnie Bicubic, de 2009 à 2012 autour d’Out of Lines, projet polymorphe de la Compagnie Sens Dessus-Dessous autour de la corde et en 2016 avec le Théâtre du Voyage Intérieur de Léa Dant.

Conjointement, il mène un travail autour de l’action artistique : ateliers chorégraphiques, stages, classes à PAC et ateliers d’expression artistique, Safaris Urbains, créations in situ dans le cadre de festivals, le Carnaval du 10ème ...

Contacts : frichti.concept@free.fr ou 06 23 67 35 30

Adepte du spectacle vivant, curieuse de toutes formes artistiques et des multiples utilisations et expressivités du corps, Elodie Tuquet choisit la danse comme moyen d’expression et la sert en tant que danseuse (L. RIVA, REDHA, K. SAPORTA, Etienne CHATILLIEZ, DESCHAMPS/ MAKEIEFF, J. THOMAS), chorégraphe (M. BRILLANT, J. FAU­CHER, cie Alchymère, la Capillotractée Compagnie), répétitrice (K. SAPORTA et Magali B), professeur (IDFP, Studio Harmonic, Studio 97, Magénia).
Elle explore divers registre en danse contemporaine, butoh, jazz, classique, variétés, en comédies musicales, en cabaret, en évènements, en performances, en échasses fixes et rebond de 50 à 150 cm, en intérieur, en rue, avec du feu, sur pointes, dans une bulle, à la verticale, en danse escalade...
En tant qu'artiste de rue, en manipulation d'objets enflammés, échasses et danse, elle travaille pour les compagnies MALABAR (Le voyage des Aquarêves), NAGARYTHE ( Terre de feu), NAN! (clown et danse sur échasses), REMUE MENAGE ( Les Excentriques, les Boblins...), LES FILLES EN AIGUILLES (danse contemporaine et manipulation d'objets enflammés)...
Elle travaille aussi à ses propres créations au sein de la compagnie UTT! et crée «Vitesse limitée» (solo en danse), «Label vie active» (quatuor sur échasses), «Duodénum» (duo en danse théâtre sur échasses), «Gwendoline» (clown sur échasses).
Toujours en recherche de nouveaux moyens d’expression, elle poursuit son travail en clown, en trapèze, et continue sa formation en yoga et technique Alexander.
Elle travaille au sein de Frichti Concept en tant que danseuse interprète et regard extérieur, enrichissant les projets de la compagnie par ses multiples facettes.

Le mouvement fait partie de la vie de Virginie Avot.
L'attirance pour la danse est née en voyant le lac des cygnes vers cinq ans.
Elle a nourri cette passion sous différentes formes, la danse classique bien sûr (Cie Tessa Beaumont), puis moderne (Cie Rue des arts), jazz (Cie Ray Collins), contemporaine (Sophie Meyer, Pedro Pauwels...), danse-théâtre (La Mezzanine, Cie Prise d'air) et même la revue (tournée internationale) ...
Puis la dimension aérienne s'est ouverte à elle, par la danse verticale (Cie les passagers, Back to the tree, Prise d'air), 7 années à explorer l'air et dompter la gravité. Après une jolie chute, elle se forme à la méthode Feldenkrais et devient praticienne, ce qui modifie radicalement son rapport au mouvement dansé.
De retour sur le plancher des vaches, c'est avec Frichti Concept qu'elle renoue avec le sol et expérimente le mobilier urbain.

Stéphane Gasquet est co-auteur des créations musicales et interprète.
Pianiste, claviériste, compositeur et arrangeur, il commence le piano à 16 ans avec une formation jazz. Après une formation classique, un 1er prix de piano et analyse musicale au conservatoire de Meudon en 2000, il poursuit son parcours dans le jazz au conservatoire de Paris 9, puis à celui de Montreuil, et à la Bill Evans Piano Academy. En parallèle, il se forme en autodidacte à la guitare, la basse, la clarinette, l'harmonica, la flûte ou les percussions. Durant 8 ans, il crée les musiques des spectacles de rue de la compagnie Frichti Concept.
Aventurier musical, il développe une collaboration artistique avec de nombreux groupes allant du jazz au rock, en passant par la chanson française, la pop ou la musique électronique.

 

Cybille Soulier est sortie de la formation Coline en 2010 qui lui a permis de travailler avec de nombreux chorégraphes comme Les Ballets C de la B, Emmanuel Gat, Mathilde Monnier, Salia Sanou, Seydou Boro, George Appaix, Schlomi Tuizer et Edmond Russo. Elle travaille aujourd'hui pour plusieurs compagnies en plateau, rue et aérien. Sa priorité est de pouvoir travailler dans des univers différents en privilégiant la fidélité dans le travail, avec Frichti Concept, la cie Retouramont, Nadine Beaulieu, Sylvain Groud, la cie Arcane et la cie Abissa.

 

Damien Dreux est danseur, chorégraphe et pédagogue. Il est titulaire du Certificat d’aptitude de professeur en danse contemporaine et d’un D.E.S.S. dont le sujet porte sur le milieu de la danse contemporaine à Madrid. Afin de nourrir ses recherches, il suit différents programmes de formation, notamment à la fondation Royaumont entre 2004 et 2009 : atelier de composition chorégraphique dirigé par Susan Buirge et  « Grand Atelier »  entre chorégraphes et compositeurs.
Il danse pour Béatrice Massin, Brendan Le Delliou, Kirsten Debrock, Patrick Le Doaré, Marilén Breuker et Régis Rasmus.
Chorégraphe, il cofonde en 2001 avec Fabrice Merlen la compagnie F(x). En 2007, ils obtiennent  l’ « Aide aux écritures chorégraphiques», bourse de recherche du Ministère de la Culture et de la Communication, pour le projet « De la partition musicale aux grilles d’écriture chorégraphique ».
Artiste-pédagogue, il intervient régulièrement sous forme de stages ou d’ateliers auprès de différentes structures.

 

Formée à la danse contemporaine et à la danse classique en conservatoire et au cours de divers stages, Marie Doiret rencontre en 1999 Pascal Giordano et s'engage dans le travail d'Hapax Compagnie(représentations, conférences, interventions en milieu scolaire, interventions urbaines). Souhaitant multiplier les expériences, elle travaille également pour le théâtre avec Philippe Lamendin et le Théâtre du Filament. Son travail d’interprète se poursuit aujourd’hui avec la Compagnie Nadine Beaulieu, la Compagnie Arcane et la Compagnie Numéro 8. Elle défend depuis peu son travail de chorégraphe pour la Compagnie Sauf le Dimanche.

Claudio Cavallari est réalisateur et graphiste. Il travaille depuis 20 ans dans la création d’images pour le cinéma, le documentaire, la publicité et le spectacle vivant. Son travail est axé sur la recherche picturale, et depuis environ 10 ans il se spécialise dans la création de « fresques vivantes ». Il a notamment collaboré avec Peter Greenaway pour le projet The Tulse Luper Suitcases, Eve Ramboz pour le spectacle Le Jardin des délices de Blanca Li, Les Petits Français pour plusieurs projections monumentales, mais aussi pour la Fête des lumières de Moscou, la Royal Opera House de Londres ou encore la dernière tournée internationale de Mylène Farmer. Il a réalisé la scénographie vidéo pour le dernier spectacle de danse de Lionel Hoche et le concert de Gérard Lesne. Sa recherche est de plus en plus axée vers la réalisation de dispositifs interactifs permettant aux acteurs d’affecter en temps réel la création des images. Dans ce cadre, il réalise en 2016 cinq installations interactives pour le projet Danse des Guerriers de la Ville de la chorégraphe Anne Nguyen. En 2018 il réalise la création vidéo pour Faust, mis en scène par Raphaêl Navarro et Valentine Losseau et produit par la Comédie Française. En 2019 il crée Tablado, un concert mulimedia composé par Januibe Tejera et interprété par l’Ensemble TM+, pour le festival MANIFESTE de l’IRCAM. Depuis 18 ans, il vit et travaille à Paris, où il est le directeur artistique de Lumina, avec Fabrizio Scapin et Franck Lacourt.